• Douleurs de motard

    Douleurs de motard

     

  • 1

    Chapitre 1 Vroum, Vroum, une moto vient de stopper et se garer, sur le trottoir devant le petit bar de quartier que tiens Morissette surnommé Momo. C’est une 1000BMW de couleur rouge et noir, carénée, des jantes battons chromé, du côté gauche en haut du carénage on peut voir un poste radio, deux antennes sur le devant de la bulle.Sur l’arrière, les deux tops caisse latéraux, un sur le porte bagage avec dossier et accoudoir pour le bien être du passager.

    Ce qui permet un confort supplémentaire pour celui-ci. La bécane brille au point que les rayons du soleil ce reflètent dessus. Le conducteur éteint le moteur, descend de la moto et la met sur la béquille.

    Enlève son casque qui est de la même couleur que sa bécane. On peut voir que le motard est de grande taille, mince, les cheveux brun et long qui tombent sur les épaules. Le teins mât de type méditerranéens, les yeux vert, âgé d’environ 25 ans. Fred vient tous les vendredi soir, depuis des années, passer ses soirées tranquillement avec ces potes motards. Bien souvent il décide au cours de la soirée du vendredi, ou il va aller en concentration (rassemblement) moto lors du week-end.

    Fred connaît tout le monde dans ce petit bar, il a ses petites habitudes. Il rentre dans la salle qui est tous en longueur, sur le côté gauche, se trouve une rangée de table avec des bancs. Dont certaines sont occupés par des clients habituels, sur la droite les portes manteaux avec un petit meuble dessous. Du même côté, Le comptoir fait la longueur de toute la salle.

    On peut voir une deuxième salle dans le fond ou se trouvent les jeux et le billard. Avec quelques guéridons de bar, mais aucunes chaises, ils servent uniquement pour poser les verres des clients qui sont dans ce lieu. Fred ne manque jamais de dire bonjour à Momo en premier. Lui fait un gros bisou, toujours avec un petit mot gentil à son encontre.

    À chaque fois Fred la fait rallée, parce qu’il saute sur le comptoir pour lui faire son bisou. Il ne tient jamais compte du fait qu’elle ralle cela le fais même rire, bien sûr il le fait express. Malgré ses railleries Momo adore sa clientèle de motard, eux même le lui rendent bien aussi. C’est une femme d’une cinquantaine d’années, assez grande, les cheveux courts, assez forte, un visage rond et de beaux yeux noisette. Toujours le sourire aux lèvres.

    Fred pose son casque derrière le bar comme il le fait à chaque fois, commande son demi de bière. Puis va directement dans la salle du fond où il retrouve ses potes. Ainsi que son amis Reynald avec lequel il fait équipe pour le billard.

    Reynald est une force de la nature, avec une force impensable, de taille moyenne un mètre quatre-vingt-cinq et quatre-vingt-dix kg tout en muscles. Les cheveux longs, la barbe et des yeux marron. De larges épaules toujours en jean et ticheurte à manche courtes hivers comme été. Quand on le voit, au premier abord, il impressionne, mais, quand on le connaît bien c’est un gros nounours hyper gentils et toujours prêt à rendre service. De plus apprécier de tout le monde.

    Fred et Reynald sont amis depuis plusieurs années. Ont une passion commune la moto et tous ce qui va avec, l’ambiance, l’amitié, les rassemblements. Surtout rouler en groupe pour faire de grandes ballades des concentrations été comme hivers. Reynald a passé son permis moto rapidement, avec l’aide de Fred, qui lui, a passé son examen quelques années auparavant. Fred a gardé de très bonne relation avec son moniteur motos école qui est aussi le directeur de celle-ci. Il profite de cette amitié pour lui demander, l’autorisation d’utiliser la piste ou il fait les entraînements des futurs motards. Il obtient son accord, mais seulement le week-end.

    C’est à ce moment que Reynald à décider de s’inscrire dans cette moto école pour faire les quelques leçons, obligatoire pour le passage de son permis de conduire. Le restant des heures c’est Fred qui lui donne des cours le samedi et le dimanche. En quelques semaines avec l’aide de Fred, Reynald passe son permis de moto. Il l’obtient au premier passage. A peine le papier rose dans la poche que Reynald achète, une 650 spéciale Yamaha customisé, de couleur noir avec des flammes jaunes orangés sur la partie cycles et le réservoir de la bécane. Du coup ils partent très souvent ensemble pour faire les virées en motos. Des rassemblements un peu partout en France et en Europe, Belgique, Allemagne, Hollande etc. c’est presque tous les week-ends depuis que Reynald a sa bécane.


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique