• suite 15

    Pendant tous ces jours, le meurtrier de Nora, suis de très prêt l’information donner par les média, dans sa petite chambre d’hôtel. Mais surtout il passe toutes ses journées sur le net sous le pseudo de voyou, sur un jeu qui est une intrigue policière. Il faut rechercher le ou les coupables de meurtres en série. Voyou est en relation étroite avec une autre internaute qui a le pseudo de mirabelle. Ils vivent une idylle amoureuse depuis qu’ils ont commencés ce jeu il y a plus d’un an. Dès les premiers contacts, une complicité c’est installé entre les deux joueurs, qui sont les deux détenteurs des meilleurs scores du jeu. Souvent voyou relis les premiers messages privés qu’il a eu avec mirabelle.

    Mirabelle :

    Coucou mon bel amant virtuel, comment va tu ??? Tu a vu je suis passé devant toi. Je viens de découvrir le premier meurtre donc croix-tu que je suis capable de tuer une personne dans ma région. Si je le fais tu devra le faire a ton tour, et comme sur le jeu. Nous allons mettre en pratique, et voir si les flics sont si doués.

    Réponse Voyou :

    Ma belle vénus, Ok alors je te met au défit de le faire dans les huit jours qui arrive. Mais il va falloir que tu le face avec un couteau de chasse pour que tu sois obliger d’approcher ta victime. Mais attention aucun indice ne doit apparaître dans les premières enquetes n’oublie pas. Et pour allez plus loin il va falloir que l’on se rapproche l’un de l’autre après chaque victime. Je t’aime, Voyou.

    Trois jours après ces messages échangés, les médias de la région du Pas-de-Calais annoncent le meurtre horrible d’une jeune femme à Roubaix. Voyou était convaincu qu’elle n’aurai pas eu le cran de le faire, mais au fond de lui espérerai qu’elle le face. Quand, il a vu l’information il va directement sur la messagerie de son ordinateur.

    Voyou :

    Coucou ma belle vénus, je te félicite de ce que tu viens de faire, tu ma prouvez que tu est capable de beaucoup de choses. Alors c’est bien parti le prochain se sera moi et tu devras attendre un an comme dans infernal meurtrière (le jeu virtuel).

    Mais cela ne nous empêche pas d’avancer, et de savoir qui va gagner. Je t’aime Voyou.

    Mirabelle :

    Oui mon amour, il va falloir que je sois patiente. Grrrrrrrrrrrrrr ; mais pour toi je le serai. Je t’aime Mirabelle.

    « suite14suite 16 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :