• suite 17

    Après avoir passé un bon moment au restaurant, Isabelle et Didier retourne à la gendarmerie, ou le téléphone sonne toujours autant mais, aucun résultat. C’est l’impasse pour les enquêteurs qui commence a perdre espoir, ils n’accepte pas le fait de, devoir mettre ce dossier dans les affaires non résolu et attendre un nouveau meurtre en espérant que le ou les meurtriers face une erreur.

    Sylvain est toujours dans le coma et les médecins qui s’occupent de lui désespèrent de pouvoir le sauver. Entre temps la famille de Nora est arrivée en France, Bernard et Angèle ses parents sont passés à la morgue pour reconnaître le corps de leurs filles. Ils attendent que les autorités leurs donne autorisation de disposé du corps. Ils vont tous les jours a l’hôpital voir leur gendre qui na pas de famille, ainsi que rendre visite a la petite Anna. Malgré qu’ils soient les grands parents d’Anna la fillette reste muette en leurs présences et demeure chez les Rodrigue. Ceci jusqu'à ce que le papa sorte du coma ou décède, le couple a pris une chambre à l’hôtel de la petite ville de Louvet. Bernard est un homme de grande taille des épaules larges, les cheveux grisonnant et cour, les yeux verts, une grosse voie grave. C’est aussi un ancien militaire de carrière qui a connu sa femme à la Réunion lors de ses voyages sur cette île. Angèle est une femme de couleur, petite de taille qui arrive à l’épaule de son mari, un visage fin, les yeux noisette, cheveux blanc. Se qui surprend les enquêteurs c’est le grand calme, la retenue d’émotion de cette femme devant la souffrance. Ils ont un grand respect pour ce couple digne dans la douleur.

     

    Trois jours passe les appels téléphoniques diminuent, et reste infructueux, l’équipe enquêtrice est épuisée. La seule personne qui pourrait éventuellement faire avancé l’enquête est allongé sur un lit d’hôpital dans le coma. Isabelle tourne en rond dans la salle de réunion comme un lion en cage. Elle enrage de ne pouvoir réellement avancer sur ces agressions.  

     

    Bernard et Angèle vont à l’hôpital comme tous les matins rendre visite a leur gendre. Au moment où ils vont ouvrir la porte d’entrée de la chambre, une infirmière les arrête, elle les prie de la suivre. Les conduits dans une petite salle au bout du long couloir de service de réanimation. Les faits entrés et leurs demandes de bien vouloir attendre un moment.

    Après quelques minutes d’attente, un médecin entre dans la pièce, se présente docteur Simon, puis prend place derrière le bureau.

    « suite 16suite 18 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :