• suite11

    Des que celui-ci est ouvert elle sort les dossiers qui sont a l’intérieur et les poses sur la table. Cette fois c’est elle qui va au tableau qui prend le marqueur et tire un grand trait vertical à coté des notes de Didier. Ensuite elle met un L pour l’affaire de Louvet et un R pour l’affaire de Roubaix.

    Tous en faisant le résumer des faits de la journée du 14 mars 2010, Isabelle note ceux identique a ceux de l’adjudant. Ils s’aperçoivent rapidement que le déroulement de l’agression, le manque d’indice évoque le même mode opératoire. Pour finir Isabelle fait passé les photos prises par son équipe ce samedi. La encore on peu voir l’horreur ressentie par les personnes présente dans la salle. Pendant que tourne les photos, elle reprend et explique que la différence entre Roubaix et Louvet c’est que c’est un couple qui a été agressé. Le mari est à l’hôpital entre la vie et la mort et une petite fille qui est traumatisée et dans un état de choc tel qu’il va falloir qu’elle voie un psychiatre le plus rapidement possible.

    Et jusqu'à lundi elle est chez les voisins.

    Le capitaine Mura est surpris par l’annonce et fait la remarque :(il reste a espérer que le mari survive à ses blessures, cela va peu être nous permettre d’avoir un témoignage qui va nous faire avancé dans ces enquêtes). Isabelle le regarde et lui dit c’est ce que nous espèrerons !!!

    L’adjudant reprend la parole pour donner ses ordres pour la journée, puis se tourne vers Isabelle et le capitaine Mura. Ils leurs proposent de l’accompagné au centre hospitalier pour prendre des nouvelles de Monsieur Morel. Tous deux acceptent et se renseignent sur l’état de la fillette. Ils les informent qu’en sortant de l’hôpital ils passeront la voir chez les Rodrigue.  

    Isabelle va voir ses collègues qui se sont mis au travail dans le petit labo installé dans la salle de réunion et les préviens qu’elle s’absente et qui peuvent la joindre sur le portable puis elle rejoint l’adjudant et le capitaine a la voiture. Arriver a l’hôpital ils se dirigent vers les urgences et s’informe auprès du secrétariat  de comment va la victime qui leurs a été amener samedi matin. La secrétaire leurs demandent un instant et appel le médecin qui c’est occupé de lui. 

    Quelques minutes passent et un homme qui à une cinquantaine d’année, les cheveux poivre et sel, de petite taille et un peu rondouillard se présente a eux. Il les conduit dans une petite salle, les faits entrés. La, il commence a expliquer en détail le déroulement de l’opération, et fini par leurs dire que le patient est dans un état très grave et dans le coma que pour le moment il ne peuvent se prononcé. Qu’il faut attendre les prochaines 48 heures. Après ces explications ils demandent à voir la victime pour effectuer le relevé d’empreintes. Le médecin les accompagnes à la chambre du patient et se retire.       

    « suite12 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Novembre 2013 à 14:20

    Coucou mon ami Denis


    J'espère que tu as passé un bon week-end, malgré le mauvais temps.
    Je me dépêche de saluer mes ami(es) avant d'aller conduire ma tite
    maman.


    Bisous tendresse et calinous de BB Tanya et chatounets


    martine
    je viens de trouver la suite qui m'a captivé .... j'attend avec impatience ton nouvel écrit


    39tb

    2
    Lundi 11 Novembre 2013 à 19:24

    J'ai du relire des chapitres car j'avais perdu le fil. Deux meurtres identiques dans deux villes différentes.

    Merci pour cette intrigue policière. J'en ai la " chair de poule " au fur et à mesure des épisodes.

    Alitiés. A plus !

    3
    Mardi 4 Février 2014 à 12:28

    Coucou Gribouille, Denis, le Loup de nul part, .............

    J'essai de lire tranquillement ton roman, car ayant écrit moi-même un livre...
    Mais actuellement, je suis flagada, donc, j'y vais bien doucement...
    Comment trouves-tu le temps de faire tout cela???
    Je sais qu'un loup et un chat, c'est futé !!!!

    Comment vas-tu??? Je ne t'oublie pas, car je te vois presque tous les jours, hihihi..

    Je te souhaite une bonne fin de journée et grosses bizouilles de Marinette...

    4
    Samedi 8 Février 2014 à 19:27

    merci les filles de vos commentaires, 

    qui m'encourage pour la suite de l'histoire,je suis désolé de vous répondre avec t'en de retard, mais cette semaine pas eu le temps de vous faire un coucou. 

    pleins de bisous et vais me remettre un peu au travail !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :